URBANISME


Actualités

Article publié le 25/02/2019

Permis de construire et urbanisme : tout est désormais à Longué ! La création de l’Agglomération Saumur Val de Loire il y a deux ans, avait conduit à une éclatée de l’instruction de l’ADS (permis de construire et urbanisme). Au 1 janvier 2019, l’ex-canton d’Allonnes a décidé de rejoindre le pôle de Longué-Jumelles, permettant désormais une instruction plus lisible sur 3 pôles : Saumur, Doué en Anjou pour le sud et donc Longué-Jumelles pour le nord.

« Depuis sa création en janvier 2017, le pôle ADS longuéen traite en moyenne 185 dossiers dont 163 équivalents permis de construire (EPC). Ouvert du lundi au vendredi, les agents accueillent les demandeurs tous les après-midis de 14h à 18h au Pôle Administratif Longuéen situé Place Leclerc » explique Jacky Bouchenoire, 1er Adjoint au Maire mais également Conseiller Délégué en charge des droits du sol à l’agglomération.

En janvier 2019, Longué-Jumelles accueille donc désormais les 7 communes du pays allonnais (Vivy, Allonnes, Neuillé, Brain sur Allonnes, Villebernier, Varennes sur Loire et Parcay les pins). « La preuve que le service rendu est d’une grande qualité, comme nous l’avions souhaité dès son origine » tient à préciser Mr Bouchenoire, pour qui « dans ce domaine très technique, il convient d’apporter la meilleure information aux pétitionnaires dès la première dépose leur dossier. »

Ainsi, le pôle longuéen retrouve t’il aujourd’hui le territoire initialement proposé en 2017 à la  Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire  qui n’avait pas réussi à mettre en place une organisation logique en trois pôles (Saumur, Longué-Jumelles, Doué-en-Anjou). Longué-Jumelles accueille donc maintenant 14 communes pour 26.896 habitants. Cela représente désormais une moyenne de 370 dossiers (dont 326 EPC) à traiter par les agents du pôle longuéen.

Une situation nouvelle qui réjouit le Maire de Longué-Jumelles Frédéric Mortier pour qui « dès sa mise en place, nous avions fait de ce pôle un service de proximité pour les demandeurs. Ainsi pour chaque demande, nos agents mettent leur technicité au service des administrés. Ils étudient la faisabilité des projets en amont, ce qui facilite les démarches et limite les délais pour le bon traitement des demandes des administrés. » Et d’ajouter que « dans un domaine aussi contraint que l’instruction, il convient de sécuriser au maximum les actes juridiques car l’engagement d’une signature peut avoir des conséquences graves et importantes. C’est ce que nous savons faire à Longué-Jumelles. »

Gageons que le territoire nord-saumurois de l’agglomération trouve là l’occasion de travailler encore plus efficacement ensemble.